Jean-Michel Aulas est-il en train de perdre la main ?

L’Olympique Lyonnais n’a remporté aucun trophée depuis 6 ans, une anomalie pour un club de cette envergure. Jean Michel Aulas après plus d’une décennie de succès est-il le grand responsable de ce passage à vide ?

Une réussite indéniable

La réussite de Jean-Michel Aulas est incontestable. Il a sorti l’OL des bas-fonds de la Ligue 2 pour en faire un club majeur en France en remportant le championnat de France 7 fois de suite et 22 qualifications en coupe d’Europe d’affilée. Le club s’est fait une réputation en Europe avec des parcours honorables en allant jusqu’en demi-finale de Ligue des Champions (2010).

Le club a également développé ses infrastructures, notamment avec le Parc OL. Le stade est un modèle du genre, à la pointe de la technologie. Il est élu « plus beau stade de l’Euro 2016 ». Le club est l’un des rares à détenir son stade à 100%. « Ce modèle est vertueux car il permet aux supporters de base, les fans dont on a besoin, de pouvoir bénéficier d’une infrastructure qui est financée par les entreprises sans avoir à payer le vrai coût de la place. […] L’un des leviers de croissance est également le développement du business center, des activités périphériques » déclare le président lyonnais dans Lyon Capitale.

J-M Aulas a donc réalisé de grandes choses pour le club, mais depuis quelques années certaines erreurs lui sont imputables.

 

Mais alors qu’est-ce qui cloche ?

JMA est un as de la communication, cependant cela fait quelque temps qu’il ne rend pas service à son club avec ses dérapages fréquents qui décrédibilisent le club et énervent les supporters.

On pourrait d’abord évoquer ses joutes verbales avec les clubs concurrents. Ce n’est pas nouveau, dès 2006 on le voyait déjà envoyer des pics à son homologue marseillais, Pape Diouf. Une manière d’exister sur la scène médiatique et de renforcer les rivalités. Cependant les récentes attaques envers le PSG sont ridicules, surtout quand il reproche au club de la capitale de casser toute forme de concurrence en Ligue 1 alors que l’OL finit à 11 points de Nice et 28 pts du PSG en 2017. Rappelons que les deux clubs ne se rencontrent que deux fois par an en championnat. Il leur reproche de participer à l’inflation des prix du marché des transferts, mais quand on réfléchit bien, l’OL bénéficie grandement de cette inflation quand on voit les ventes de Lacazette et Tolisso. Le PSG est resté assez silencieux face à ces attaques, au contraire de l’OM avec J-M Eyraud qui rend coup pour coup au président lyonnais. Leurs échanges ont duré et ont envenimé les rapports entre les deux clubs. Ces déclarations et échanges explosifs entre dirigeants sont déplorables au niveau de la communication.

Et que des dire des ses échanges virulents sur Twitter avec chaque personne qui ose critiquer son club, même quand c’est un supporter ou un ancien joueur formé au club.

 

Une déclaration cinglante accompagnée d’une attaque sur le physique.

 


Des déclarations méprisantes envers des supporters de son propre club.

 

Ensuite, JMA a un désir de contrôle et de main mise sur son club qui se caractérise notamment par l’absence de directeur sportif. Le choix également de garder Bruno Génésio malgré des résultats décevants et une grosse désillusion l’année dernière en Coupe d’Europe laisse dubitatif. Quand on voit que ces dernières années, Claudio Ranieri est allé à Nantes, Lucien Favre est allé à Nice, on se dit que ces coachs auraient pu aller à Lyon si le club avait montré son intérêt, ce qui n’est pas le cas. Jean-Michel Aulas a toujours conforté son coach, Bruno Genesio, à la tête des gones.

Enfin, il y a une rupture de plus en plus forte avec les supporters. Ses promesses non-tenues au niveau du mercato et de l’arrivée d’un directeur sportif, dont le club aurait bien besoin, agacent. Cet été le président interviewé pendant la Coupe du Monde avait promis « deux mondialistes » que les supporters attendent toujours.  L’autre chose qui crispe les relations est son incapacité à remettre en cause les performances de son club, à écouter ses interviews tout va bien à l’OL. Par exemple, le club se fait éliminer d’Europa League par le CSK Moscou en mars 2018 en Europa League. Une défaite qui marque les supporters et le coach qui exprime « un sentiment de honte ».

Après cette défaite, Lyon se reprend en battant l’OM à l’arraché. Cependant les supporters se plaignent de la communication du club qui essaye de faire oublier cette  défaite humiliante. Les supporters lyonnais déploient alors des banderoles de contestation. « Vous vous êtes trop souvent foutus de nous ! Marseille ne fera pas oublier Moscou ! ». Aulas avait alors déclaré « Si nous nous sommes redressés après cette mauvaise élimination contre le CSKA Moscou, c’est qu’il y a eu une unité à tous les niveaux de l’institution. Les supporters ne peuvent pas être absents de cette rédemption, que les joueurs appellent de leurs vœux. ».

Autre exemple, Lyon fait match nul face à Hoffenheim (3-3), en octobre 2018, l’OL fait une prestation catastrophique, surtout au niveau défensif, malgré une belle entame. Les rhodaniens, proches du hold-up encaissent le but de l’égalisation dans le temps additionnel. Cependant, JMA déclare à RMC Sport « On a fait un match fantastique. J’avais dit que si on faisait match nul ce serait un exploit car je connais la valeur d’Hoffenheim, une équipe magnifique. » On a conscience que le président ne dit pas ce qu’il pense et qu’il cherche à défendre son club, ses joueurs, en tentant de leur enlever la pression, mais des déclarations de ce type ne sont pas crédibles ne plaisent pas aux supporters et provoquent les railleries de ceux des clubs rivaux.

Jean-Michel Aulas est donc dépassé par certains aspects de son club et devrait s’entourer de personnes compétentes comme un directeur sportif et d’un entraîneur à la hauteur des ambitions du club. En effet, Lyon est un des grands clubs français et se doit de mieux faire sur la scène nationale en proposant une véritable concurrence au PSG, le club en a la capacité, et européenne en essayant de faire de beaux parcours en Ligue des Champions.

Pierre de Foucaud (@pierredefd)

Crédits photos : ActuSports.fr/ Lyon Plus/Foot01

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *