Depuis les gradins : OL – Nantes (0-1)

Hier après-midi, l’Olympique Lyonnais recevait le FC Nantes en ouverture de la 8e journée de Ligue 1. En quête d’une victoire qui les fuit depuis le 16 août, les Gones se sont inclinés face à des Nantais qui signent un excellent début de saison. Retour sur cette rencontre depuis les gradins du Groupama Stadium.

Entre frustration et impatience, les visages des supporters lyonnais présents sur le parvis du stade affichent un début de ras-le-bol. 11e avant la rencontre d’hier et à une semaine du derby à Saint-Etienne, l’OL doit se relancer pour éviter de véritablement plonger dans la crise. Les canaris occupent quant à eux une belle 4e place, à trois points du leader parisien.

Lyon s’enfonce

Pour une rencontre programmée à 13h30 afin de promouvoir la Ligue 1 en Chine, le Groupama Stadium est loin d’afficher complet. Les deux virages tentent tout de même d’animer les tribunes, et un tifo « Free Tibet » est affiché au Nord lors de l’entrée des joueurs afin de contester l’horaire de ce match, la politique menée au Tibet étant un sujet particulièrement épineux pour l’état chinois qui contrôle la retransmission de la rencontre.

Côté nantais, la Brigade Loire a été autorisée à faire le déplacement et occupe entre 150 et 200 places du parcage visiteurs.

Photo : @benzemette07

Sur le terrain, l’animation est à la hauteur de l’ambiance plutôt décevante des tribunes. L’OL a la possession du ballon mais n’en fait rien, tandis que de nombreuses erreurs dans les transmissions viennent gâcher les opportunités de contre-attaques nantaises. Si les locaux accélèrent légèrement le rythme et se procurent quelques occasions à la fin de la première période, Monsieur Millot renvoie les joueurs aux vestiaires sous les sifflets de l’enceinte de Décines-Charpieu, après 45 minutes d’un niveau technique très faible.

Au début du second acte, le Groupama Stadium compte plus de supporters qu’au coup d’envoi de la rencontre et l’ambiance se réchauffe quelque peu.

En revanche, le contenu proposé par les Lyonnais sur la pelouse ne change pas et est insuffisant pour espérer lancer une nouvelle dynamique. Et comme si c’était écrit, ce sont les canaris qui ouvrent le score. Sur une de leurs seules incursions dangereuses dans la surface de réparation lyonnaise, Marçal parvient à récupérer le ballon. Mais son dégagement est contré par Samuel Moutoussamy et lobe Anthony Lopes qui ne parvient pas à repousser le cuir avant qu’il ne franchisse la ligne. Un but gag qui réveille les hommes de Sylvinho, ces derniers trouvant davantage de failles dans la défense nantaise. Mais les Lyonnais se heurtent à un Alban Lafont des grands soirs qui multiplie les arrêts pour préserver l’avantage des siens. Beaucoup de déchets techniques continuent tout de même d’hacher la rencontre et empêchent l’OL d’aller chercher l’égalisation. Le score ne bouge plus et offre une victoire à Nantes après 90 minutes qui n’auront assurément pas convaincu les téléspectateurs chinois de s’intéresser à notre championnat.

Après un sixième match consécutif sans victoire, les Gones pointent toujours à la 11e place et à trois points de la zone de relégation. Les Nantais grimpent quant à eux sur le podium de la Ligue 1 en prenant sept points d’avance sur leurs adversaires du jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *