Interview Sabine Bonnin “C’est génial j’ai arbitré en ligue 2 ! “

La France du Foot est allée à la rencontre de Sabine Bonnin, arbitre pendant 28 saisons. Originaire du Havre, Sabine Bonnin a débuté à arbitrer à l’âge de 17 ans. Sa longue et riche expérience d’arbitre l’a poussée progressivement à gravir les échelons de l’arbitrage et prendre des responsabilités plus importantes. Elle aura arbitré en district, mais également en D1 féminine et sera même nommée arbitre international en 2007.Elle devient en 2008 la première femme à arbitrer une rencontre en Ligue 2. Elle nous raconte son expérience d’arbitre et nous partage son point de vue sur le football moderne.

Qu’est ce qui vous a poussé à devenir arbitre ?  

D’abord, j’ai joué au football, malheureusement dans les année 90 le football féminin n’était pas vraiment développé,  j’ai dû arrêter de jouer au football et trouver quelque chose d’autre lié à ce domaine qui me plaisait.

Ensuite, ce qui m’a poussé à devenir arbitre est que comme j’avais un papa arbitre et que j’aimais bien le football, il m’a dit “Pourquoi arrêter le football ? Devient donc arbitre !” et donc je suis devenu arbitre et j’ai suivi la trace de mon papa pour continuer à être dans le football.

Comment avez vous vécu votre expérience d’arbitre ? 

L’arbitrage a été pour moi l’école de la vie. Quand j’étais jeune j’avais une grande bouche j’ai dû apprendre à fermer ma grande bouche parce que quand on arbitre on doit faire appliquer les lois du jeu et on a pas à s’exprimer plus que ça.

Mon meilleur souvenir reste la finale des Jeux Olympiques universitaires entre la Chine et le Japon à Shenzhen. Ce sont des frères ennemis qui s’affrontaient. Il y avait 40 000 spectateurs, c’était vraiment impressionnant et à la fois c’était un vrai moment de bonheur.

Aujourd’hui la satisfaction que je tire de l’expérience d’arbitre c’est quand je vais sur les terrains et on me dit  “Ah Madame Bonnin comment allez-vous ?” C’est génial de se dire qu’on laisse une bonne image de nous et que les gens s’en souviennent.

Comment avez vécu votre premier arbitrage d’un match de ligue 2 ? 

Ce jour là, en début de rencontre l’arbitre qui était sur le terrain c’était mon beau-frère, c’était la 4ème fois que j’arbitrais avec lui. Comme j’ai pu le faire plusieurs fois en ligue 2, j’était quatrième arbitre.

 A chaque fois que j’arbitrais avec lui il me disait “Haha ça va bienôt être à toi !” et quand à la 19ème il m’a dit “je pense qu’il va falloir que tu rentres, je lui ais répondu “Bah oui bien sur !” je ne m’y attendais pas du tout.

Je suis rentré sur le terrain et j’ai fait le match. Ce jour là rien n’aurait pu m’arriver, j’étais sur mon petit nuage… Waw c’est génial j’ai arbitré en ligue 2 ! Voila ce que j’ai ressenti..

L’événement est survenu le 24 octobre 2008 à la mi-temps du match Angers-Tours. Sabine Bonnin à 36 ans, initialement quatrième arbitre, avait alors remplacé en cours de partie son collègue Olivier Lamarre, victime d’un claquage. (source image : FFF)

Dans le domaine de l’arbitrage que pensez vous des récentes évolutions des règles et l’arrivée de la VAR notamment les critiques qu’on lui porte ?

Je ne peux pas être contre la VAR. Elle est censée améliorer l’arbitrage. C’est dramatique de voir que ce sont les commentateurs ou les soi-disant experts en football qui nous parlent du football alors qu’ils ne connaissent pas les règles. 

Le plus gros souci que l’on a avec la VAR , c’est que dès qu’elle va revenir sur une décision, les gens vont venir critiquer parce qu’il ne savent pas pourquoi et les explications des journalistes posent problèmes. 

Globalement, je trouve que la VAR et les nouvelles règles sont venues simplifier le jeu et le travail d’arbitre. Par exemple maintenant, Il y a un schéma clair qui montre qu’en dessous de la taille c’est vert : il n’y a pas de main. Sauf si le joueur va boxer le ballon avec la main ou on voit que c’est la main qui va au ballon. Entre la taille et la poitrine c’est orange ça veut dire que si le bras est décollé du corps il agrandit sa surface donc il y a main. Enfin, au dessus des épaules il y a forcément main. 

Je suis convaincu que la solution peut être d’associer la VAR à un système de micro. Ce qui existe déjà au rugby. Si on explique au gens pourquoi on fait les choses ce serait tout de suite plus simple puisque le souci vient la méconnaissance des lois du jeu.

Mais je laisse les spécialistes régler le problème. La critique est facile mais porter des améliorations c’est plus compliqué. 

Votre avis sur les clubs de football français et leur difficulté à s’imposer sur les compétitions européenne ?

On est trop sévère avec ce football français. laissons aux coachs et aux présidents ce qu’ils ont à faire et puis profitons de nos matchs.

Quand on a vu le tirage au sort Lyon-Juventus on a dit “ Ah ouais Lyon contre la Juventus ils ont aucune chance” et au final ils gagnent 1-0 au match aller. Peut-être qu’on critique toujours et qu’au final on se réjouie quand ils y arrivent. 

Pour ma part, j’aime bien le beau football, je soutiens les équipes qui jouent au football. Si le PSG joue bien un jour je soutiendrai le PSG , si Monaco joue bien un jour je soutiendrai Monaco pareil, pour Marseille pareil. Je n’ai pas vraiment d’équipe de cœur.  

Que pensez vous des Equipes de France aussi bien l’équipe masculine que féminine ? 

 J’adore l’Equipe de France. je suis profondément française dans mon soutien. Je pense qu’on devrait tous être supporter de son pays.

Pour Didier Deschamps, Il est champion du monde ! Qu’est ce que vous voulez qu’on lui dise ? Je vais vous dire une chose c’est qu’on va être champion d’Europe ! Même pas peur de la poule qu’on a ! On a quand même de beaux joueurs quand on regarde les clubs en tête de liste Europe, il y a quand même quelque français dedans !

Ce qui est de l’Equipe de France féminine, je ne peux pas être objectif : J’adore Corinne Diacre ! Elle est arrivée il n’y a pas si longtemps que ça, il faut lui laisser le temps de travailler, il faut lui faire confiance et au prochain championnat d’Europe quand on sera championne d’Europe, on dira : ” Elle est bien cette dame !”

Merci à Sabine Bonnin d’avoir pris le temps de répondre à nos questions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *