Les dessous du rachat de l’OGC Nice

Début avril, Nice Matin lançait une bombe : un milliardaire anglais (première fortune d’Angleterre) voulait racheter l’OGC Nice. Ce milliardaire aurait eu un vrai coup de cœur pour le club et la ville de Nice. Il investit énormément dans le milieu sportif avec comme fait d’arme principal le rachat de l’équipe de cyclisme Sky. En avril Ratcliffe déclarait  “C’est l’ancienne direction, à savoir Jean-Pierre (Rivère) et Julien (Fournier), qui a souhaité entrer en contact avec nous. Les premiers échanges remontent au mois de novembre et la première rencontre physique date du mois de janvier” (Nice Matin). Voici les dessous d’un rachat aux multiples rebondissements.

Rivère, un élément primordial dans le dossier

Tout d’abord, il faut savoir que le contrat de Vieira qui débutait en 2018, incluait une clause stipulant qu’en cas de départ de Rivère, Vieira pouvait partir. Vieira aurait activé cette clause. Il souhaitait donc partir. Cependant, Chien Lee voulait absolument garder Vieira, il lui aurait donc proposé une revalorisation salariale très élevé (quasiment le double de son salaire de base) pour le motiver à rester. Vieira aurait accepté cette revalorisation.

L’achat devait être officialisé plus tôt mais lors de la réunion de finalisation (jeudi), Chien Lee a aperçu le nom de Rivère comme président et il aurait alors quitté la réunion. Il refuserait de donner le moindre centime à Rivère. Finalement une nouvelle réunion s’est tenu ce vendredi avec la présence du maire de Nice (Christian Estrosi) où un accord total a été trouvé dans lequel il y aurait deux possibilités : soit Ratcliffe paie une commission à Rivère et rachète le club à 100%, soit Ratcliffe ne rachète que 80% du club, Rivère gardant 20% afin anticiper l’après Ratcliffe.

L’avenir sportif

Le rachat devrait atteindre les 120 millions d’euros. Fournier pourrait également revenir au poste de directeur sportif. Le rachat étant lui acté, l’avenir de Grimandi, le directeur technique du club depuis mars, reste flou : va t-il rester au club ? A quel poste ?

Les nouveaux propriétaires hésitent à garder Vieira au poste d’entraîneur. S’il venait à partir, Arsène Wenger et Laurent Blanc ont été cités, le premier étant la piste prioritaire. Wenger pourrait venir en tant que manager général ou entraîneur.

Les supporters peuvent donc être rassuré, il y a accord total pour le rachat et il est donc acté hors retournement de dernière minute. Il aurait même dû être officialisé plus tôt (jeudi soir) si la réunion n’avait pas capoté. L’officialisation devrait avoir lieu lundi (au plus tard au 30 juin).

Cet achat va donc faire passer l’OGC Nice dans une nouvelle ère et il faudra attendre de voir les montants investis pour juger le réel niveau des ambitions de l’investisseur anglais.

Sébastien BERENGHIER

Crédit image : football.fr

Sébastien

Etudiant en faculté des sciences du sport. Objectif : Management sportif ou journaliste spécialisé football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *