Les Tops/Flops de la 3e journée de Ligue 1

Cette saison, la Team LFF fait peau neuve et vous présente un nouveau concept. Après chaque journée de Ligue 1, vous retrouverez sur notre site un résumé des matchs du week-end avec les équipes tops et flops. Au programme de cette 3e journée, des chocs entre équipes prétendant au podium, mais aussi des premiers points à prendre pour d’autres.

LES TOPS

Montpellier : C’était probablement l’un des matchs les plus attendus de cette journée. Après une pré-saison en dents de scie, le nouvel OL dirigé par Sylvinho avait démarré le championnat avec deux victoires écrasantes (3-0 à Monaco, 6-0 à domicile face à Angers). Mais le premier test pour cette équipe lyonnaise se jouait ce mardi, à la Mosson. Dans une rencontre avec beaucoup de rythme, les montpelliérains ont tout de suite affiché un visage conquérant. La formation de Michel Der Zarakian, en 3-4-1-2, a complètement déstabilisé les lyonnais, sur toutes les parties du terrain. Les attaquants Gaëtan Laborde et Andy Delort ont empêché les premières relances lyonnais et un Florent Mollet au marquage de Lucas Tousart, l’empêchant d’orienter le jeu comme lors des deux premiers matchs, ont permis au duo Damien Le Tallec et Jordan Ferri de prendre l’ascendant sur la rencontre, et aux défenseurs de passer une soirée plutôt tranquille. Agressifs, précis et concernés, les montpelliérains ont fait un match presque parfait, et ont été récompensé juste avant la pause grâce à une demi-volée sublime de la nouvelle recrue Arnaud Souquet. Après un seul petit point en deux matchs, le MHSC respire enfin et pointe à la 12e place.

Les notes du match, via L’Equipe. (Photo : Compte Twitter @iGradefr)

Rennes : C’est la surprise de ce début de saison. Une victoire à 10 contre 11 face à Montpellier lors de la 1e journée, une performance de haut niveau face au PSG lors de la 2e journée, les rennais avaient à cœur de confirmer leur très bon départ. Dans un match qui s’annonçait difficile du côté de La Meinau, les Bretons ont très vite pris l’avantage au score grâce à Clément Grenier, très bien servi dans le dos de la défense strasbourgeoise par l’ancien lensois Benjamin Bourigeaud. Et même si les hommes de Thierry Laurey ont poussé, la défense rennaise n’a jamais faibli et s’est montrée toujours concentrée à l’image d’un Jérémy Gélin très rassurant pour son équipe. Pourtant, à la 40e minute le match aurait pu prendre un tout autre tournant : après une faute évidente de Jérémy Morel dans sa surface, l’arbitre siffle pénalty pour les strasbourgeois. Mais le nouveau gardien du Stade Rennais, Edouard Mendy, auteur d’un match rassurant, se montrait déjà décisif en arrêtant ce pénalty tiré par Jonas Martin. Une deuxième mi-temps maîtrisée de la part des hommes de Julien Stephan qui a permis à son équipe de très vite creuser l’écart sur une jolie frappe à l’entrée de la surface de Mbaye Niang. Cette victoire 2-0 à l’extérieur ne fait que confirmer les intentions rennaises cette saison, seule équipe à avoir enchainé 3 victoires en autant de rencontre.

Les notes du match, via L’Equipe. (Photo : Compte Twitter @iGradefr)

Lille : Confronté à Saint-Etienne, les lillois disputaient leur premier « choc » de la saison. Pour ce match entre qualifiés européens, les deux équipes se présentaient en 4-2-3-1, malgré les absences lilloises au milieu de terrain. C’est d’ailleurs le défenseur habituel, Gabriel, qui remplaçait Soumaré, suspendu la semaine précédente à Amiens. Une entame de match assez timide pour les deux équipes, jusqu’à la blessure de Loïc Rémy à la 19e minute, qui marque probablement le tournant du match. En effet, il n’aura fallu que 20 minutes à son remplaçant, Victor Osimhen, pour ouvrir le score sur un joli centre de la recrue Domagoj Bradarić. S’en suivit une domination lilloise et une équipe des verts qui reculait, jusqu’au second but lillois obtenu sur un pénalty litigieux. Ce match du LOSC peut légitimement nous rappeler la saison passée, avec une forte solidité défensive et des contre-attaques à toute vitesse. Mais c’est pourtant sur une action très bien construite côté droit que l’excellent Victor Osimhen marque le 3e but lillois synonyme de victoire, et confirmant son début de saison tonitruant, auteur de 4 buts en seulement 3 matchs. Après une telle performance, on a du mal à imaginer Christophe Galtier le remettre sur le banc. Lille s’impose donc 3-0 face à des verts bien pâles, qui devront vite oublier cette contre-performance face à un candidat direct pour l’Europe. De son côté, le LOSC, avec 6 points en 3 matchs, recolle au PSG et à l’Olympique Lyonnais, avant de se déplacer à Reims ce dimanche.

Les notes du match, via L’Equipe. Entré en cours de jeu, V.Osimhen a obtenu la note de 8/10. (Photo : Compte Twitter @iGradefr)

LES FLOPS

Toulouse : L’exploit rennais de la semaine passée aurait pu donner des idées aux toulousains pour cette 3e journée de Ligue 1. Mais finalement, ce ne fut pas le cas. En 5-4-1 avec deux milieux défensifs, l’objectif du TFC était clair : encaisser le moins de buts possible. Cependant, les toulousains n’ont rien proposé et ont attendu le PSG tout le match, assistant à une attaque-défense. Malgré une forte domination parisienne, il aura tout de même fallu attendre la 50e minute et un exploit d’Eric Maxim Choupo-Moting pour voir les parisiens ouvrir le score. Malheureusement pour les violets, le suspens n’aura pas duré, encaissant le 2e but seulement cinq minutes plus tard. La seule bonne nouvelle côté toulousain est la nouvelle bonne performance du gardien Baptiste Reynet, auteur de 8 arrêts dont un pénalty de Di Maria. Excepté cela, on ne peut que regretter cette performance où ils n’auront fait que subir pendant 90 minutes, et repartant avec un 4-0 dans les valises…

Les notes du match, via L’Equipe. Entré en cours de jeu, E.Choupo-Moting a obtenu la note de 8/10. (Photo : Compte Twitter @iGradefr)

Dijon : Avec deux défaites lors des deux premières journées, les dijonnais avaient à cœur de se rattraper devant leur public face à des bordelais en reconstruction. Et même si les hommes de Stéphane Jobard se montraient offensif dès les premières minutes, c’est pourtant ceux de Paulo Sousa qui, à la 11e minute, ouvrent le score grâce à une frappe hors de la surface de Ui Jo Hwang, sur une contre-attaque très bien menée. Les Girondins mènent donc vite au score, et prennent le jeu à leur compte. Un Baldé trop esseulé, un milieu fébrile et un gardien ne rassurant pas ses coéquipiers, les dijonnais ont une nouvelle fois plongé dans ce match et ne se sont pas réellement montré dangereux. De plus, le but rapidement inscrit aux retours des vestiaires par le latéral gauche bordelais Loris Benito n’aura fait qu’éteindre les espoirs de ces derniers. Avec toujours aucun point au compteur en 3 matchs, la saison s’annonce longue pour les barragistes du dernier exercice.

Les notes du match, via L’Equipe. (Photo : Compte Twitter @iGradefr)

Monaco : Un duo Islam Slimani – Wissam Ben Yedder sur le front de l’attaque, la recrue Adrien Silva au milieu aux côtés d’Aleksandr Golovin, et les flèches Gelson Martins – Henry Onyekuru sur les ailes. Sur le papier, il y a de quoi être enthousiaste pour l’AS Monaco… Et sur le terrain aussi : une première mi-temps complètement dominée, deux buts marqués par les nouvelles recrues avant le retour aux vestiaires, une équipe nîmoise étouffée, tout le monde semblait optimiste pour une première victoire monégasque cette saison. Mais pourtant, les hommes de Leonardo Jardim ont, comme très souvent, sombré en deuxième période. Très vite réduits à 10 avec l’exclusion de Jemerson, les monégasques ont reculé et n’ont fait que subir les assauts des joueurs nîmois. Grâce à un Zinédine Ferhat omniprésent, et délivrant ses deux premières passes décisives en Ligue 1, Les Crocos ont su totalement renverser le match en revenant à 2-2 et en privant les monégasques, très décevants lors du second acte, d’une première victoire cette saison tant attendue. Même si on peut y voir des signaux positifs, notamment avec cette première mi-temps réussie, ces derniers devront se montrer plus réguliers et plus entreprenants s’ils ne veulent pas revivre la même saison que lors de l’exercice précédent.

Les notes du match, via L’Equipe. (Photo : Compte Twitter @iGradefr)

Le calendrier de la 4e journée :

(Photo : lfp.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *