Les Tops/Flops de la 5e journée de Ligue 1

Fin de la trêve internationale, la Ligue 1 reprend ses droits. À l’affiche de cette journée, un derby, de nombreux buts, mais également des polémiques sur plusieurs terrains. Voici le résumé et nos tops/flops :

LES TOPS :

Bordeaux : Après une victoire 2-0 à Dijon et un point du nul intéressant obtenu au Groupama Stadium, les Girondins se devaient de confirmer sur leur lancée à domicile face au promu Messin. C’est d’ailleurs sur ce match nul à Lyon que l’entraineur bordelais s’est appuyé, en reconduisant le 4-2-3-1 qui avait tant gêné la formation lyonnaise. Et très vite dans ce match face à Metz, les bordelais donnaient raison à leur coach. Dès la 7e puis la 9e minute, les Girondins prenaient le match à leur compte en inscrivant les deux seuls et uniques buts de la rencontre. Le premier était de l’œuvre du trentenaire Jimmy Briand, qui sur un joli retourné acrobatique mettait ses coéquipiers très vite en confiance. C’est ensuite son compatriote Nicolas de Préville qui se chargeait d’inscrire le second but. Malgré quelques occasions notamment en fin de première période, les Messins s’inclinaient dans cette rencontre et enchaînaient leur troisième défaite d’affilée. Une 17e place pour ces derniers, tandis que les Girondins retrouvent un Top 10 bien mérité.

Les notes du match, via L’Equipe. (Photo : Compte Twitter @iGradefr)

Montpellier : Une défense solide, un jeu plaisant, mais seulement 4 petits points en autant de matchs pour les montpelliérains avant cette rencontre face à l’OGC Nice. Se présentant avec leur 11 type pour ce match, les hommes de Michel Der Zakarian faisaient plutôt une bonne entame, en étant dominateur notamment dans la possession. Cependant, à la 34e minute, ce sont les Niçois qui ouvraient le score contre le cours du jeu. Mais avec l’égalisation survenue seulement 3 minutes plus tard, les héraultais se relançaient très vite dans cette rencontre entre possibles prétendants à l’Europe. Dans une deuxième mi-temps plus poussive et serrée entre les 2 équipes, c’est Florent Mollet qui libérait le public de la Mosson et offrait les 3 points à son équipe. Une victoire qui fait du bien à son équipe, qui compte désormais 7 points, soit à 3 longueurs… de la seconde place.

Les notes du match, via L’Equipe. (Photo : Compte Twitter @iGradefr)

Marseille : Un déplacement à Nice, la réception de Saint-Etienne, et enfin, une bataille à Louis II. Tel était le calendrier de l’OM, où ces derniers ont, contre toute attente, réalisé trois opérations parfaites. Neuf points sur neuf, sept buts marqués, les olympiens jubilent. Opposé à Monaco pour cette 5e journée, c’était pourtant parti de la pire des manières pour les hommes de Villas-Boas. Menés 2-0 avant la demi-heure de jeu sur un doublé de l’international français Wissam Ben Yedder, les marseillais ont puisé dans leurs ressources et ont su trouver la force mentale pour complètement renverser cette rencontre. Emmené par un trio d’attaque Payet-Benedetto-Germain, tous les trois buteurs, l’OM s’est surtout montré efficace dans la surface adverse. Une victoire obtenue sur le score de 4-3 donc, dans un match où les attaquants ont fait parler d’eux et où les supporters marseillais se sont probablement régalés. L’OM est dauphin du PSG avec 10 points, tandis que l’ASM reste cloué dans la zone rouge.

Les notes du match, via L’Equipe. (Photo : Compte Twitter @iGradefr)

LES FLOPS :

Lyon : Privé de leur capitaine Denayer, Depay mis au repos après deux matchs complets en sélection nationale et les ex-lillois Koné et Thiago Mendes suspendus, l’OL, avec une équipe certes remaniée mais tout de même très compétitive, était opposé à Amiens pour le compte de cette 6 journée. Et après Jimmy Briand buteur face à son ancien club, c’est Christophe Jallet qui participait à cette tradition. Sur un coup franc anodin et excentré où Andersen était trop court et Lopes surpris, la balle finissait au fond des filets et les Amiénois menaient 1-0. Pourtant, grâce un excellent travail de Jeff Reine-Adélaïde, auteur d’une superbe prestation, Moussa Dembélé égalisait très vite et le match était enfin lancé pour des lyonnais en quête des 3 points. C’est ce dernier qui scorait une nouvelle fois et donnait l’avantage à son équipe sur son 5e but personnel dans ce championnat. Mais comme lors de la journée précédente face à Bordeaux, des lyonnais qui mènent au score sont des lyonnais qui reculent. Et malgré le nombre d’occasions lyonnaises, le 4e but de ce match était marqué par les locaux, à la 92e minute, par, une nouvelle fois, l’ancien lyonnais, Mathieu Bodmer. Une malédiction pour cette équipe lyonnaise qui a beaucoup de difficultés à confirmer les deux premiers matchs de leur saison. En attendant de recevoir le PSG ce dimanche, l’OL se contente d’une 8e place assez logique.

Les notes du match, via L’Equipe. (Photo : Compte Twitter @iGradefr)

Saint-Étienne : Un match animé, très animé, qui aurait pu tourner à l’avantage des deux équipes. Face au TFC, les stéphanois ont tout d’abord sombré dans la première demi-heure de jeu. Après un premier but inscrit par l’ancien stéphanois Max-Alain Gradel, et un second, après validation de la VAR, marqué par Aaron Leya Iseka, le sort match aurait pu même être définitivement scellé après le poteau de Wesley Saïd. Un début de rencontre cauchemar pour les stéphanois, qui malgré leur forte domination dans la possession, se montraient très fébriles sur les contres adverses. Et même si on pouvait imaginer les hommes de Ghislain Printant au fond du trou, c’était sans compter sur leur force mentale, ainsi que sur le talent de Romain Hamouma, auteur d’un doublé dont un premier but magnifique. Mais lors de la dernière demi-heure de jeu, le principal acteur, c’est la VAR : un premier vu but refusé pour un hors-jeu très litigieux au toulousain Efthymios Koulouris, qui continuera à faire polémique, et un second, à la 94e minute, au stéphanois Robert Beric pour un autre hors-jeu de quelques centimètres. Les deux équipes se quitteront donc sur un match nul. Un résultat très insatisfaisant pour l’ASSE qui se devait de faire mieux devant son public, dans un match où les visiteurs auraient même pu s’imposer. A l’issue de cette 5e journée, les verts sont 15e avec 5 petits points.

Les notes du match, via L’Equipe. (Photo : Compte Twitter @iGradefr)

Nîmes : Après un début de saison en dents de scie, il était temps pour les Crocos de lancer leur saison et d’enchaîner une deuxième victoire d’affilée, face à une formation dijonnaise en grande difficulté. Avec l’équipe type et un Zinédine Ferhat en feu, on attendait les nîmois à un niveau bien plus élevé que ce qu’ils ont proposé lors de ce match. Effectivement, avec seulement 3 tirs cadrés et à peine 40% de possession de balle, ces derniers n’ont rien proposé. Un match terne, où on retiendra peut-être le point obtenu à l’extérieur. À part ça, aucun nîmois, si ce n’est la paire de défenseurs centraux, ne se sera montré à son avantage dans un collectif, une fois de plus, assez brouillon cette saison. Un score nul de 0-0 qui n’arrange aucun des deux formations, respectivement classés 14e et 20e. Lanterne rouge, les dijonnais obtiennent leur premier point de la saison avant un déplacement compliqué à venir ce samedi, à l’Allianz Riviera. De leur côté, les nîmois recevront Toulouse dans un match où le public des Costières devra pousser ses joueurs vers une deuxième victoire à domicile.

Les notes du match, via L’Equipe. (Photo : Compte Twitter @iGradefr)

Le calendrier de la 6e journée :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *