Les vingt questions que l’on se pose avant le retour de la Ligue 1 (épisode 3)

À quelques jours du retour de la Ligue 1, La France du Foot vous propose un tour d’horizon des différents enjeux de cette nouvelle saison. Mercato, changement d’entraîneur, défaut à corriger, nouveau projet… Chaque formation dispose de plusieurs défis à relever. Nous nous sommes posés une question par club, afin d’essayer d’y voir plus clair. Troisième épisode avec Rennes, Nîmes, Reims, Nice et Montpellier.

10) Rennes peut-il faire encore mieux ?

Un jeu porté vers l’avant, une belle aventure européenne, une victoire en Coupe de France… Le Stade Rennais vient de réaliser une sacrée saison et devrait revenir sur les pelouses françaises avec de grandes ambitions. Sous la houlette de son jeune entraîneur Julien Stéphan, le club breton cherchera en effet à poursuivre sa progression. Mais est-il imaginable de voir les Rouge et Noir réussir des performances similaires à celle de l’exercice précédent ? En championnat, l’objectif est atteignable puisque Rennes reste sur une dixième place légèrement décevante. Mais réussiront-ils à remporter une nouvelle coupe ou à atteindre les quarts de finale en Ligue Europa ? Seul l’avenir nous le dira. En attendant, les Bretons se sont renforcés avec l’arrivée de l’angevin Flavien Tait et la signature définitive de M’Baye Niang.

Prêté l’an dernier, l’attaquant M’Baye Niang s’est définitivement engagé avec Rennes. (© Duenas/Cordon/Presse Sports)
9) Les Nîmois sauront-ils compenser leurs nombreux départs ?

Pour sa première saison en Ligue 1 depuis vingt-cinq ans, Nîmes a dépassé toutes les attentes. Les Crocos ont terminé à la neuvième place en s’appuyant sur un style offensif, notamment au Stade des Costières où de nombreuses équipes se sont cassé les dents. Mais le mercato est passé par là et la formation gardoise s’est fait déplumer de ses meilleurs éléments. Téji Savanier, Denis Bouanga, Jordan Ferri, Faitout Maouassa, Sada Thioub, Rachid Alioui et Umut Bozok ont notamment quitté le club. Pour pallier à cette vague de départs, les dirigeants nîmois ont attiré deux ailiers évoluant en Ligue 2 – Romain Philippoteaux et Zinedine Ferhat – deux joueurs venus de l’étranger – le macédonien Vlatko Stojanovski et le bosnien Haris Duljevic – ainsi que le défenseur strasbourgeois Pablo Martinez. Ce recrutement s’avérera-t-il payant ?

Meilleur passeur de Ligue 2 en 2018 et 2019, Zinedine Ferhat pourrait être la bonne pioche de Nîmes. (© T. A./Midi Libre)
8) Reims doit-il regarder en haut ou en bas ?

Tout comme Nîmes, le Stade de Reims a réalisé une saison épatante pour son retour dans l’élite. Après avoir rapidement assuré leur maintien, les Champenois se sont même retrouvés aux portes des places européennes grâce à un jeu collectif parfaitement réglé. À l’aube de ce nouvel exercice, les hommes de David Guion se retrouvent confrontés à un certain paradoxe. Doivent-ils rester focalisés sur l’objectif maintien ou lorgner avec ambition sur le haut du classement ? D’un côté, la deuxième saison en Ligue 1 est souvent plus difficile que la première car l’enthousiasme de la montée a tendance à retomber. De l’autre, les Rémois ont réussi à conserver la plupart de leurs tauliers, comme Yunis Abdelhamid, Alaixys Romao, Xavier Chavalerin, Arber Zeneli ou encore Rémi Oudin. Les premières journées devraient donner une idée des réelles perspectives du club champenois.

Très convoité après son excellente saison, le jeune Rémi Oudin n’a pas encore quitté Reims. (© MaxPPP)
7) Patrick Vieira trouvera-t-il un remède pour l’attaque niçoise ?

Avec un maigre total de trente buts marqués, Nice a terminé la saison dernière avec la dix-huitième attaque de Ligue 1. Un bilan indigne d’une équipe aspirant à retrouver une compétition européenne. Patrick Vieira va donc devoir trouver des solutions afin de dynamiser le secteur offensif des Aiglons. Pour ne rien arranger, la formation azuréenne a vendu Allan Saint-Maximin à Newcastle et n’a pas encore réellement pu se renforcer. Son mercato devrait toutefois se débloquer maintenant que la vente du club au milliardaire britannique Jim Ratcliffe est entérinée. Mais le temps presse pour Vieira et ses hommes ; les deux derniers matches amicaux de Nice se sont soldés par deux gifles, 6-1 face à Burnley et 8-1 contre Wolfsburg…

Patrick Vieira doit résoudre un sacré casse-tête s’il veut relancer son attaque. (© Yann Coatsaliou/AFP)
6) Montpellier peut-il continuer à progresser ?

Quinzième avec 39 points en 2017, dixième avec 51 points en 2018, sixième avec 59 points en 2019… Sur les trois dernières saisons, la progression du MHSC est impressionnante. Sous les ordres de Michel Der Zakarian, les Héraultais ont intégré la première partie de tableau et ont même échoué à quelques longueurs d’une qualification en Ligue Europa. Pourront-ils poursuivre leur marche en avant et goûter enfin aux joies d’une compétition continentale ? Rien n’est impossible tant la formation montpelliéraine est devenue difficile à manœuvrer, grâce à son jeu agressif et peu esthétique, mais diablement efficace. Les Héraultais bénéficieront également du renfort de Téji Savanier, meilleur passeur de Ligue 1 l’an dernier et acheté à Nîmes pour une dizaine de millions d’euros. Mais ce dernier manquera les deux premiers mois de compétition après une blessure au genou.

Tout juste arrivé, le talentueux Téji Savanier s’est malheureusement blessé au genou. (© MHSC)

L’épisode 1

L’épisode 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *