#MUPSG : Paris ne part pas favori

Le tirage au sort semblait conciliant pour le PSG le 17 décembre dernier. Depuis, rien n’est plus sûr. À Old Trafford, les parisiens ne se déplacent pas en terrain conquis. Loin de là…

 

11 matchs. 10 victoires. 1 nul. 28 buts marqués. 7 buts encaissés seulement et 0 défaite. C’est dire au combien un changement d’air a fait du bien aux joueurs de Manchester United.

Au lendemain du tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des Champions, José Mourinho, alors entraîneur du club mancunien, est licencié. Quatre jours plus tard, Cardiff s’incline à domicile en encaissant 5 buts face à un Man U qui ne s’était pas imposé à l’extérieur depuis début novembre (4e journée de Ligue des Champions contre la Juventus, 2–1). À ce moment là, côté parisien, tout est au beau fixe. Le PSG est toujours invaincu en championnat, et se qualifie tranquillement en 1/4 de finale de la Coupe de la Ligue en battant 2–1 Orléans, le jour de l’annonce du départ du Special One.

Sauf que, en quelques mois, la donne s’est inversée. Et ce n’est pas être pessimiste de l’affirmer. En deux semaines, le Paris Saint-Germain a perdu Neymar Jr, sorti sur blessure contre Strasbourg (le 23/01), et tout récemment Edinson Cavani, qui s’est blessé à la hanche droite (contre Bordeaux, le 9/02). Autant dire, ce sont les deux meilleurs parisiens qui sont indisponibles pour affronter Manchester United, mardi 12/02. Totalisant à eux deux 30 buts en Ligue 1 Conforama, soit 44% des buts parisiens – 70% avec Mbappé –, Cavani et Neymar ne laissent toutefois pas le PSG orphelin en attaque. Mbappé, probablement aligné au poste de numéro 9, devrait être accompagné de Julian Draxler et Ángel Di María sur les côtés. En espérant que Thomas Tuchel ne fasse pas le joli cadeau à Manchester d’aligner le cousin de Mitroglou, un certain Eric-Maxim Choupo-Moting, qui n’a clairement pas donné satisfaction depuis son arrivée dans le club bleu et rouge.

Si en attaque le PSG est dépeuplé, il n’en reste pas moins bien équipé. C’est au milieu que la tâche s’annonce moins facile. Si Verratti a joué une heure contre Bordeaux, il n’est pas certain que le petit hibou soit apte à jouer 90 minutes mardi, à fond. Alors que Leandro Paredes n’est pas sûr d’être aligné, les deux milieux de terrain pourraient être Marquinhos et Dani Alves. Autant dire, deux défenseurs pour un poste clé où Paul Pogba, Nemanja Matic et Ander Herrera devraient mieux le garnir du côté des red devils…

Même si le PSG ne se déplace pas en Angleterre avec une étiquette d’outsider, leur statut de favori annoncé d’abord n’est plus d’actualité. Avec Ole Gunnar Solskjaer, Man U s’est clairement ressaisi. Et quand on connaît le palmarès du club en C1, on peut s’inquiéter pour les joueurs de la capitale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *